Les ajusteurs de pensée

Publié le 25 Janvier 2015

Ce qui suit ne reflète que mon propre point de vue issu de ma propre compréhension. 

Dieu vit en nous sous forme de l'ajusteur de pensée. Ce dernier est notre promesse d'éternité, il nous accompagne tout au long de notre vie matérielle et au-delà si nous survivons à la mort. Il est en quelque sorte notre fiancé divin avec lequel nous pourrons fusionner pour ne faire plus qu'un seul être d'origine à la fois matérielle et divine.

Dieu est aussi en nous

Bien que le Père Universel réside personnellement au Paradis, au centre même de l'univers, il est effectivement présent aussi sur les mondes de l'espace dans la pensée de ses innombrables enfants du temps, car il les habite sous l'aspect des Moniteurs de Mystère. Le Père éternel est à la fois aussi éloigné que possible de ses fils planétaires mortels, et aussi intimement associé que possible avec eux.

 L'ajusteur crée en nous le désir de ressembler à Dieu et de faire la volonté du Père. Il est la « petite voix » qui murmure à notre oreille et nous guide. Il est tapi dans notre pensée, il est à la fois notre sauveur et notre prisonnier. Potentiellement, il est appelé à devenir nous (à moins que ce ne soit nous qui soyons destiné à devenir lui?) grâce à la fusion. Nous deviendrons dans l'éternité un seul être, un même esprit.

Pour nous, l'ajusteur est Dieu et ça fait quand même une drôle d'impression de voir à quel point Dieu est si proche et, paradoxalement, en même temps, que nous sommes si loin de lui. Personnellement, même si je me plais à penser que mon ajusteur participe avec moi à mes déboires de la vie quotidienne et qu'il me guide, je ne l'imagine pas vraiment comme étant réellement Dieu bien que je sache intellectuellement que c'est bien le cas. Je le vois plutôt comme un ami proche, une lumière dans la nuit et une petite voix dans le silence.

Je me dis que j'ai bien du temps devant moi avant de me faire une meilleure appréciation de la réalité de mon ajusteur, pour l'heure je m'efforce de coopérer de mon mieux. Je ne suis pas sûr d'entendre sa voix, même si je me dis parfois que certaines de « mes » idées ne sont pas seulement les miennes, comme par exemple lorsque j'écris ces lignes. Je lui parle aussi, de temps à autre.

En tout cas, ça a été une révélation (sans jeux de mots) pour moi que j'intègre peu à peu à ma manière tranquille et paisible.

 

La nature divine de l'ajusteur

L'Ajusteur est l'essence absolue d'un être infini, emprisonnée dans la pensée d'une créature finie. Celle-ci peut choisir de parfaire cette union temporaire de Dieu et de l'homme et véritablement réaliser un nouvel ordre d'existence pour un service universel sans fin. L'Ajusteur est la divine réalité universelle qui rend manifeste la vérité que Dieu est le Père des hommes. L'Ajusteur est l'infaillible compas cosmique de l'homme, orientant toujours et sûrement l'âme vers Dieu.

 J'ai bien du mal à penser que mon ajusteur possède ses propres pensées, qu'il prend ses propres décisions (sans même me consulter, en plus), décisions qui pourtant me concernent aussi. Je le perçois comme « quelqu'un d'autre » qui vit avec moi et qui patiente. Je ne m'amuse jamais à me demander si telle au telle décision ou pensée vient seulement de moi ou de mon ajusteur, d'abord parce qu'à vrai dire, ça n'a pas beaucoup d'importance, ne sommes-nous pas d'ores et déjà « un » même si c'est de manière potentielle, et ensuite parce qu'on nous a averti qu'il était préférable d'être prudent et de ne pas risquer de se méprendre sur l'origine de nos pensées. Prendre à tort une pensée qui serait juste la nôtre comme venant de notre ajusteur, pourrait fort bien mener au fanatisme. Je préfère la voix tranquille d'une petite humilité toute simple qui me souffle de simplement faire de mon mieux, à la place que j'occupe aujourd'hui en essayant de mieux coopérer avec mon ajusteur. Je me plais souvent à dire que mon ajusteur (et incidemment mon ange gardien) a fort à faire avec moi il qu'il doit « rager » de temps en temps devant mes hésitations et ma parfois (un peu) mauvaise volonté.

En tout cas, l'ajusteur doit être un expert en « ligne temporelle » si j'ose dire, je veux dire par là qu'il est capable de planifier tout un avenir en s'adaptant continuellement au gré de nos frasques et nos changements d'humeurs. Je ne sais s'il « prédit » ce qui va se passer en fonction de nos propres décisions ou s'il fait des « calculs de probabilités », en tout cas, il ne se contente sûrement pas de s'asseoir dans un coin de notre pensée, comme un prisonnier dans sa cellule, en attendant que nous voulions bien faire ce qui convient. Il doit être aussi expert en psychologie humaine pour savoir sur quel « levier » il faut peser pour orienter nos décisions dans une direction ou une autre. Et tout ça, il le fait sans enfreindre notre libre-arbitre !  

L'ajusteur possède sa propre pensée

Puisque les Ajusteurs peuvent faire des plans, travailler, et aimer, ils doivent avoir des pouvoirs autonomes commensurables avec la pensée. Toutes les sortes de Moniteurs supérieures au premier groupe, dit vierge, possèdent une aptitude illimitée à communiquer les uns avec les autres. En ce qui concerne la nature et le but de leur intercommunication, nous ne pouvons presque rien révéler parce que nous ne les connaissons pas. Cependant nous savons que les Ajusteurs possèdent des organes de pensée, car autrement ils ne pourraient être personnalisés.

 Les ajusteurs étant pré-personnel, leur principal souhait est de nous pousser à choisir d'abord la survie puis à fusionner avec nous. En effet, nous sommes « leur » personnalité et ils sont « notre » esprit divin. Je me demande parfois comment ils nous choisissent, comment il se fait que l'un d'eux a pu un jour penser que je pourrais lui convenir pour que nous passions l'éternité ensemble. Et en plus, ils choisissent avant même de savoir qui nous sommes puisqu'ils viennent en nous lorsque nous sommes encore des enfants.

L'ajusteur est bien pour nous notre « fiancé » divin, de même que nous sommes pour lui la promesse de devenir des êtres personnels. Je ne sais pas vraiment ce que sont les ajusteurs avant d'être avec nous et ce qu'ils sont de plus une fois que nous aurons fusionné. Je suppose que nous en apprendrons davantage là-dessus au fil de l'éternité.

Si on voit bien l'avantage que nous, les pauvres humains, trouvons dans cet « arrangement » on se demande parfois ce que les ajusteurs y trouvent. A moins qu'avoir (ou être?) une personnalité ne soit quelque chose de plus essentiel qu'il y paraît ? Pourtant, j'en ai une (enfin c'est ce qu'on m'a dit, lol) et je ne me sens pas si extraordinaire pour autant… Mon petit ajusteur, te serais-tu fourvoyé ? lol…

On a l'impression qu'il s'agit d'un marché de dupe et que l'ajusteur s'est « fait avoir » dans cette histoire. Ce ne doit pourtant pas être le cas puisqu'ils se précipitent tous en masse pour habiter en nous.

L'ajusteur et notre libre-arbitre

Les Ajusteurs de Pensée aimeraient changer vos sentiments de crainte en convictions d'amour et de confiance, mais ils ne peuvent le faire arbitrairement et mécaniquement; c'est à vous que cela incombe. En exécutant les décisions qui vous libèrent des entraves de la peur, vous fournissez littéralement le point d'appui psychique sur lequel l'Ajusteur peut ensuite appliquer le levier spirituel d'un éclairement qui vous élève et vous fait progresser.

Quand on en vient aux conflits aigus et bien définis entre les tendances supérieures et inférieures des races, entre ce qui est réellement bien ou mal (et non simplement ce que vous pouvez appeler bien et mal) vous pouvez compter que l'Ajusteur participera toujours nettement et activement à ces expériences. Le fait que le partenaire humain puisse être inconscient de l'activité de l'Ajusteur ne retire à cette activité rien de sa valeur et de sa réalité.

 Ce qui me touche particulièrement chez l'ajusteur c'est le sentiment de solitude qu'il doit éprouver et l'impuissance qu'il doit ressentir devant nos peurs et nos insuffisances. Je ne sais pas s'il a la conscience du temps qui passe mais peut-être que non, en fin de compte, au vu de son origine divine et c'est sans doute préférable car comme il doit être décourageant de voir son partenaire humain lambiner, s'amuser de choses frivoles et somme toute s'occuper si peu de son devenir éternel. Je suppose qu'il a une vision de la totalité du chemin à parcourir, peut-être pas réellement de l'avenir puisque nous n'avons pas encore fait ces choix futurs, mais certainement de notre potentialité et il doit « savoir » ce que nous allons faire, jusqu'où nous sommes capables d'aller. Je pense que ceux qui sont des parents ont une meilleure vision de cela car sans doute que l'ajusteur se comporte un peu pour nous comme un parent guidant avec une patience infinie les « bébés spirituels» que nous sommes encore. Ceci dit, malgré le peu d'expérience parentale que j'ai (d'ailleurs, je n'y couperai pas) je sais à quel point on peut s'émerveiller des premiers pas de l'enfant, par exemple. Bien sûr tout ça est très humain et l'ajusteur « voit » sans doute les choses autrement mais il y a peut-être un peu de ça malgré tout. Il doit avoir pour nous un amour qui nous dépasse et une persévérance infinie.

Une première décision morale requise

Bien que les Ajusteurs s'offrent volontairement à servir dès que les prévisions concernant une personnalité humaine ont été transmises à Divinington, ils ne reçoivent pas véritablement leur affectation avant que l'intéressé ait pris personnellement sa première décision morale. Le premier choix moral d'un enfant des hommes est automatiquement noté chez le septième adjuvat mental et enregistré immédiatement, par l'intermédiaire de l'Esprit Créatif de l'univers local, sur le circuit universel de gravité mentale de l'Acteur Conjoint. Cet enregistrement s'inscrit dans la présence du Maître Esprit qui a juridiction sur le superunivers, et celui-ci transmet aussitôt le renseignement à Divinington. Les Ajusteurs rejoignent leur sujet humain sur Urantia en moyenne juste avant qu'il n'ait six ans.

 Pour qu'un ajusteur vienne habiter un penseur humain il faut que la pensée de ce dernier soit normale, que son potentiel de perception spirituelle soit adéquat et que l'association entre les deux soit capable de faire évoluer l'âme favorablement. A présent, tout ceci est apprécié de manière potentielle puisque l'ajusteur arrive en nous avant que toutes ces qualités ne soient entièrement développées. Cependant l'ajusteur n'arrive pas avant que nous ayons pris notre première décision morale, ce qui suggère que ce n'est pas grâce à notre âme que nous effectuons nos choix moraux mais bien grâce à notre seule personnalité. En fait, l'ajusteur prend un « risque » puisque lorsqu'il vient en nous il ne sait pas s'il pourra nous faire évoluer suffisamment, puisqu'il dépend de nos propres décisions, même s'il met tout en œuvre pour parvenir à ses fins.

L'ajusteur habitant en nous traduit d'une manière qui nous soit plus accessible tous les messages spirituels qui peuvent nous parvenir. Il nous présente d'une façon qui nous est en fait inconsciente notre meilleur moi, il déroule pour nous le panorama de ce que nous pourrions devenir afin de nous donner envie de grandir. Il ne s'occupe en aucun cas de notre confort matériel ou même de notre bien-être moral, il nous prépare en fait pour notre vie future. Il fait comme un jardinier qui élague les branches mortes pour obtenir de beaux fruits. Il arrive bien souvent, je pense, que nous fassions la sourde oreille aux injonctions de notre ajusteur car nous pressentons que les suivre pourrait nous emmener plus loin que notre propre petit confort égoïste le désire. Car il y a bien lutte en nous entre les attraits de notre horizon matériel limité et les promesses de notre ajusteur divin. A nous d'améliorer notre « oreille spirituelle » pour enfin percevoir la petite voix de l'ajusteur. Car ce qui est en jeu c'est notre carrière éternelle future et notre fusion potentielle avec notre ajusteur.

L'autre parent de notre âme

De même que vous en êtes le parent humain, de même l'Ajusteur est le parent divin de votre personne réelle, votre ego supérieur progressant, votre ego morontiel meilleur, et votre ego spirituel futur. C'est cette âme morontielle évoluante que discernent les juges et les censeurs quand ils décrètent votre survie et qu'ils vous élèvent dans de nouveaux mondes et dans l'existence sans fin en liaison perpétuelle avec votre fidèle partenaire -- Dieu l'Ajusteur.

Les Ajusteurs sont les ancêtres éternels, les divins originaux de votre âme immortelle en évolution; ils sont la poussée incessante qui conduit l'homme à dominer sa présente existence matérielle à la lumière de sa future carrière spirituelle. Les Moniteurs sont les prisonniers d'un espoir invincible, les sources d'une progression perpétuelle. Combien ils sont heureux de communiquer avec leur sujet par des canaux plus ou moins directs! Ils éprouvent une joie immense à se passer de symboles et d'autres méthodes détournées pour adresser directement leurs messages comme des éclairs à l'intelligence de leur partenaire humain.

Ce qui peut interférer avec l'action de l'ajusteur c'est nous-mêmes, notre hérédité en premier lieu, mais aussi nos peurs, nos hésitations, notre égoïsme « naturel », notre penchant parfois trop fort pour les attraits purement matériels, notre vision trop matérialiste de l'univers. De ce côté le LU nous aide à envisager non seulement notre avenir personnel mais aussi l'univers dans lequel nous vivons d'une manière beaucoup plus vaste que notre horizon étriqué et avec des perspectives élargies. Notre plus grande coopération est requise et même nécessaire pour que l'action de l'ajusteur soit efficace. Au fond, notre plus grand travail est de tenter de communiquer d'une manière plus approfondie et précise avec notre ajusteur. Nous devons apprendre à distinguer parmi toutes nos pensées ou « impulsions » ce qui vient strictement de nous et ce qui peut émaner de notre ajusteur. Nous devons également prendre soin d'éviter tout fanatisme en prenant nos propres pensées pour celles de l'ajusteur. D'ailleurs, ce dernier travaille lorsque nous sommes au repos, que nous soyons endormis ou en train de méditer, en tout cas lorsque notre pensée est tranquille et aussi paisible que les eaux d'un lac que nulle brise n'agite.

Les ajusteurs n'échouent jamais parce qu'ils sont d'origine divine, en fait ils sont Dieu « en personne », pour nous, en tout cas. Tandis que nous, d'origine purement matérielle, pouvons renoncer face aux difficultés et refuser la survie. Ce peut être notre manque de courage ou encore notre impatience qui nous rendent la tâche ardue, notre orgueil également nous use littéralement en nous demandant trop d'énergie. Nous pourrions jalouser cet ajusteur qui semble retirer tous les avantages de notre association sans trop se fatiguer (en apparence, en tout cas), cependant nous n'avons pas d'autre choix que de coopérer si nous voulons survivre puis, plus tard, fusionner.

La destinée de l'ajusteur est de fusionner avec nous, si nous le lui permettons. Ce qu'il gagne dans cette association, c'est d'acquérir (de devenir?) la personnalité que nous sommes (avons?). En effet, l'ajusteur est pré-personnel, bien qu'il soit cependant doté de pensée et d'individualité et, en tout cas, il fait ses propres choix concernant notre survie future. Considérer qu'il s'agit d'un « marché », d'une espèce de « contrat » que l'ajusteur aurait signé avec nous est plutôt réducteur, ce dernier n'étant pas « vénal » ou pourvu de quelque intention égoïste que ce soit. On peut penser que l'ajusteur n'a aucun ego et qu'il se consacre exclusivement à notre vie future et à notre évolution. Il s'agit d'une symbiose, du rapprochement des deux extrémités de la réalité, l'être d'origine animale que nous sommes et l'être divin qu'est l'ajusteur. Alors, peut-on dire être, puisqu'il n'est pas pourvu de personnalité ou bien entité ou étincelle divine ? Il est notre fiancé cosmique et divin et nous pouvons être au mariage,,, ou pas, c'est selon notre volonté.

L'ajusteur s'occupe aussi de notre quotidien

Bien que ces habitants divins s'occupent principalement de votre préparation spirituelle au prochain stade de l'existence sans fin, ils s'intéressent profondément aussi à votre bien-être temporel et à vos accomplissements matériels sur terre. Ils sont ravis de contribuer à votre santé, à votre bonheur, et à votre vraie prospérité. Ils ne sont nullement indifférents à votre réussite dans toutes les affaires de progression planétaire qui ne s'opposent pas à votre vie future de progrès éternel.

Les Ajusteurs s'intéressent à vos actes quotidiens et aux multiples détails de votre vie. Ils s'en occupent dans la mesure exacte où ces actes et détails ont de l'influence pour déterminer vos choix temporels significatifs et vos décisions spirituelles vitales, et sont en conséquence des facteurs dans la solution du problème de la survie de votre âme et de votre progrès éternel. L'Ajusteur est passif en ce qui concerne votre bien-être purement matériel, mais divinement actif dans toutes les affaires touchant à votre éternel futur.

L'ajusteur cherche à spiritualiser nos pensées plutôt qu'à les modifier ou à en implanter de nouvelles. Il ne nous influence pas véritablement, dans le sens où il respecte absolument notre libre-arbitre mais il nous indique « la direction », en quelque sorte et c'est toujours, vers le haut. Je pensais qu'il ne s'occupait pas du tout de notre vie présente et de ce qui s'y passe, alors qu'en fait, dans la mesure où ce que nous faisons de notre quotidien nous élève, il nous assiste et nous apporte son soutien. Je suppose qu'il s'est réjoui (tout comme moi) le jour où j'ai arrêté de fumer et sans doute même qu'il m'y avait incité et en tout cas aidé.

S'il s'occupe de notre vie future, il s'intéresse aussi à ce que nous faisons « de bien » dans notre vie présente. Depuis longtemps, je songe à mon ajusteur comme bien présent « au quotidien » sans toutefois y attacher une importance excessive. Enfin, oui et non...Dans la suite de la question précédente, j'essaie de me conformer à ce que (à mon avis) il me demande de faire, de penser ou d'envisager. Je m'efforce de prévoir mon avenir aussi loin que je peux en éliminant autant que possible les peurs, les jalousies et tous ces comportements irrationnels. J'essaie autant de comprendre, intellectuellement parlant, le plan que l'ajusteur a préparé pour moi que de lui faire confiance, simplement. Si la foi est nécessaire et même suffisante pour assurer la survie, comprendre les sens profond et réel de la destinée (de ma destinée) me semble aplanir les difficultés sur le chemin ardu qui mène à Dieu. En ce sens, le LU est un allié précieux et il me semble s'adresser en grande partie à notre intellect et nous fournir une vision « cosmique » de notre petite existence d'humain qui, sans cela, aurait bien peu de sens.

Assez récemment, sur Urantia, un Ajusteur agissant de son propre chef transmit un message de cet ordre à son associé humain, membre du corps de réserve de la destinée. Le message commençait par ces mots: « Et maintenant, sans blesser ni mettre en péril le sujet de ma dévotion empressée, et quant à moi sans intention de lui infliger un châtiment excessif ou de le décourager, enregistrez la prière que je lui adresse ». Suivait une exhortation magnifiquement touchante et suppliante où l'Ajusteur demandait entre autres que le sujet « me donne plus fidèlement sa coopération sincère, supporte plus gaîment les obligations de ma situation, exécute plus fidèlement le programme que j'ai arrangé, passe plus patiemment par les épreuves que j'ai choisies, suive avec plus de persévérance et d'entrain le sentier que j'ai tracé, reçoive plus humblement le crédit qui peut lui être attribué à la suite de mes efforts incessants -- transmettez ainsi mes remontrances à l'homme que j'habite.

J'avais écrit un texte à propos de ce passage. J'y disais que je me retrouvais bien dans ce texte et que j'imaginais fort bien mon ange gardien (si tant est que j'en aie bien un qui soit rien qu'à moi ) me tenir ce genre de propos. Je suppose en fait que nombreux doivent être ceux qui pensent cela parce qu'on à tous (enfin beaucoup) la certitude qu'on a « déjà » survécu (que cet épisode pourtant futur est d'ores et déjà assuré) et en même temps le sentiment de nos propres défauts et insuffisances. C'est en même temps un avant goût de l'époque (à la fois lointaine et si proche) où nous pourrons enfin avoir conscience de cet ange gardien et lui parler « face à face ». Je commence à mieux comprendre que l'évolution personnelle (de même que l'évolution des sociétés humaines) ne peut s'effectuer que lentement, au rythme qui convient à chacun. Et quand on regarde assez loin, le futur est déjà accompli et nous n'avons qu'à ramasser gentiment les fruits de tous nos efforts présents. Et quand on regarde en arrière, on voit bien les écueils sur lesquels nous avons échoué et ceux que nous avons surmontés, on voit bien les « hasards » qui n'en sont pas, les rencontres « fortuites » et les choix parfois « étranges » que nous avons fait. Petit à petit, en pointillés, on devine un plan que nous avons plus ou moins bien suivi et qui nous a mené où nous en sommes aujourd'hui et qui nous mènera… allez savoir où…

Conclusion

J'ai souvent considéré les relations de l'ajusteur avec son hôte, en essayant d'y voir plus clair mais je ne sais pas trop ce que l'ajusteur fait d'autre. J'avais émis l'hypothèse que parfois l'ajusteur pouvait « quitter » notre corps matériel pour vaquer à d'autres tâches. Mon interrogation est la suivante : croyez-vous que les ajusteurs d'un sujet A ait des relations directes avec l'ajusteur d'un sujet B ? Et d'une façon générale, pensez-vous que les ajusteurs fassent d'autres choses, de leur propre chef, qui ne nous concernent pas directement ? C'est à dire participent-ils à l'administration de l'univers ou de ses parties lorsqu'ils sont en nous ? Ou bien sont-ils aussi prisonnier que nous de la situation et doivent-ils attendre que nous ayons pris notre décision ?

L'ajusteur murmure à l'oreille des hommes...

L'ajusteur murmure à l'oreille des hommes...

Rédigé par dromeur

Publié dans #ajusteur, #âme, #pensée, #Dieu, #libre-arbitre, #décision morale

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
W
Merci André. Vieux travail et c'est là que l'on constate sa propre évolution.<br /> Et maintenant on sait que, oui, les ajusteurs comuniquent entre eux...
Répondre
A
Beau travail William.
Répondre